ALICE IN ZOMBIELAND

aliceTITRE : Alice in Zombieland (« Alice au pays des zombies »)

AUTEURGena Showalter

SÉRIE : White Rabbit Chronicles #1

PUBLICATION : 1 (25 septembre 2012)

PAGES : 410

LANGUE : Français ou Anglais

NOTE : etoile-20jaune-1-4c90dcetoile-20jaune-1-4c90dcetoile-20jaune-1-4c90dcetoile-20jaune-1-4c90dc

ALICE IN ZOMBIELAND est le premier tome de la série littéraire WHITE RABBIT CHRONICLES de l’auteur américaine Gena Showalter. La version française est tout simplement appelée « Alice au pays des zombies » pour les « Chroniques de Zombieland ».

>> SYNOPSIS <<

Si je le pouvais, je reviendrais en arrière et je ferais mille choses différemment. Je dirais non à ma petite soeur Emma. Je ne supplierais jamais ma mère de parler à mon père. Je resterais silencieuse et m’abstiendrais de dire quoique ce soit de méchant. Sinon, je me contenterais de leur faire un câlin une dernière fois. Je leur dirais que je les aime. Si seulement…

>> NOTRE AVIS <<

Étant une fan inconditionnelle de Gena Showalter pour ses romances paranormales et contemporaines, je m’étonne d’avoir attendu si longtemps avant de me lancer dans les Chroniques de Zombieland. Toutefois, je ne regrette nullement d’avoir repoussé l’échéance compte tenu du fait que je n’aurai guère besoin d’attendre la publication de la suite. Tant mieux, car ALICE AU PAYS DES ZOMBIES est un vrai petit bijou dans le genre Young Adult.

La vie d’Alice Bell change du tout au tout après qu’un accident de voiture ne tue sa famille le soir de son anniversaire. Vivant depuis 16 ans selon des règles strictes imposées par son père qui impliquent des cours de self-défense et l’interdiction de sortir après le coucher du soleil, Alice « Ali » Bell a une vie plutôt calme et ennuyeuse malgré les excentricités de son père. Sa mère, sa soeur et elle assistent aux épisodes fréquents de paranoïa aiguë de l’homme de la maison et restent impuissantes face à son alcoolisme passif. Ali pense que son père est fou et que sa mère se voile la face. Si bien que c’est tout un débat pour organiser une sortie le soir de son anniversaire pour aller voir sa soeur Emma danser à un spectacle scolaire.

Néanmoins, Ali obtient ce qu’elle veut et la famille passe une ultime soirée avant un accident fatal qui laisse notre héroïne orpheline. Or, Ali n’a pas seulement assisté à la mort tragique de sa famille, elle est témoin d’un acte traumatisant qui la pousse à questionner sa santé mentale et à remettre en question la folie présumée de son père. Aurait-il eu raison? Y-a-t-il des monstres dans ce Monde?

ALICE AU PAYS DES ZOMBIES a peu de choses en commun avec le roman de Lewis Caroll. Il ne s’agit aucunement d’une énième interprétation de l’histoire avec un twist moderne. Showalter nous embarque dans une aventure totalement inédite où l’ennemi est le mal absolu qui se manifeste ici sous forme d’esprits zombifiés. Après qu’Ali emménage chez ses grands-parents, elle change d’école et fait la rencontre de sa nouvelle amie Kat et d’un groupe de jeunes à la mauvaise réputation dont le leader, Cole, déclenche chez elle de mystérieuses visions.

Ali apprend très vite que son accident a débloqué chez elle son habilité à voir les zombies et à les combattre grâce à des pouvoirs spéciaux. Jongler entre son nouveau rôle de tueuse de zombies et sa vie de lycéenne n’est pas chose simple pour Ali mais notre héroïne a la tête sur les épaules et un très bon fond. Le lecteur s’identifie et s’attache facilement à elle. L’auteur n’exagère pas sa peine au point que nous ayons pitié d’elle et elle donne assez de répondant à Ali pour imposer le respect et nous faire sourire.

Face à un personnage aussi charismatique que Cole, Ali trouve sa place. Je regrette que nous n’ayons pas plus d’historique sur Cole. Il reste sur le registre du beau garçon qui dégage sex appeal, danger et autorité et échoue à susciter un attachement émotionnel qui ne soit pas uniquement basé sur l’attirance d’Ali pour son corps musclé. Kat – a contrario – attire l’attention du lecteur dès le début. Elle est l’élément comique du livre et la glu qui maintient Ali ancrer dans le monde réel. C’est l’un de mes personnages préférés et elle est de loin le plus attachant.

Showalter maintient un très bon rythme durant tout le livre jusqu’à la fin qui perd de son élan. En effet, la scène finale de confrontation entre Ali, nos tueurs de zombies et leur ennemi n’est pas très impressionnante . Mille questions m’ont traversé l’esprit qui ont remis en question le réalisme de la scène – ou plutôt sa faisabilité. ATTENTION SPOILERS!

Comment Justin et Jaclyn peuvent-ils travailler pour Anima Industries en sachant tout ce qu’ils savent? Comment est-ce que les zombies se sont échappés au point que les membres d’Anima soient submergés? S’ils les contrôlent si bien, pourquoi se sont-ils comportés ainsi? Si nous présumons que Anima Industries est comme son nom l’indique une grosse corporation avec des moyens tels qu’ils peuvent étudier les zombies, organiser des raids et faire exploser des bombes, comment se fait-il que la sécurité soit si nulle dans leurs propres locaux? Comment Mackenzie s’en est-elle sortie après avoir attendu aussi longtemps – semble-t-il – pour l’antidote? Si notre horde de tueurs de zombies est si suspicieuse après avoir été trahie par le passé, comment est-il possible qu’ils soient passés à côté d’un traître dans leur sein?

Toutes ces questions constituent les failles de ce roman très prometteur dont je ne peux attendre de m’attaquer à la suite! Note finale : 4/5.

 

>> LIENS <<

Amazon.fr

Goodreads

>> AUTEUR <<

gena showalterEn bref : Gena Showalter est une auteur américaine connue pour avoir figuré sur les listes de best-sellers du New York Times et USA Today pour ces séries de romance paranormale Lords Of The Underworld et Angels Of The Dark mais aussi pour ces deux séries Young Adult intitulées respectivement Everlife et The White Rabbit Chronicles. Elle s’est essayée plus récemment à la romance contemporaine avec la série Original Heartbreakers et ce, avec succès. Vue dans Cosmopolitan et Seventeen, elle a été notamment mentionnée dans la série TV « Orange Is The New Black » et est apparue dans l’émission Nightline.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s